Comment estimer la durée du processus de vente d’un logement ?
Finance

Comment estimer la durée du processus de vente d’un logement ?

Depuis la mise en vente d’un bien immobilier jusqu’à son acquisition par un acheteur, il peut se passer beaucoup de temps. L’une des premières préoccupations du vendeur est de déterminer la durée de ce processus. En effet, ne serait-ce que pour la tranquillité d’esprit, il vaut mieux être préparé à tout. Trouvez ici comment estimer le temps que prendra la vente d’un logement.

Plusieurs paramètres à prendre en compte

Trouver l’acquéreur est la partie la moins prévisible de la mise en vente. La première variable qu’il faut à tout prix prendre en compte est le contexte du marché. Plus il y a de concurrence, plus il sera difficile de vendre rapidement. Il en est de même pour la demande. Si le type de logement est fortement demandé sur le marché, il peut vite être vendu. Un autre facteur qui peut jouer énormément pour la durée de recherche d’acheteur est le prix de vente. Si le bien immobilier est surévalué, il peut rester très longtemps sur le marché. En revanche, s’il est à juste prix, il se vendra rapidement. Si au bout d’une durée de 5 mois, aucun acheteur ne se présente, il vaut mieux faire le point avec un agent immobilier. Par exemple, les experts du domaine immobilier peuvent conseiller à la fois sur le prix de vente, sur la qualité de l’annonce et sur la Gestion locative à Charleroi.

Les délais obligatoires

Les durées de quelques opérations peuvent être connues à l’avance. Premièrement, il faut rédiger une annonce pour officialiser la mise en vente du logement. C’est là que seront décrits la localisation géographique, le nombre de pièces, les charges, etc. Des photos à l’appui sont nécessaires. Cette démarche devrait prendre entre un et deux jours. Après avoir trouvé un acquéreur plausible, il faut compter environ 1 mois. Ce délai correspond à la prise de rendez-vous chez le notaire pour la signature du compromis de vente. C’est aussi pendant ce temps que les diagnostics immobiliers devront être effectués. Enfin, il faut prévoir au moins 3 mois supplémentaires avant la signature effective de l’acte de vente. Pendant ce laps de temps, l’acquéreur peut encore se rétracter. L’idéal serait alors de remplir convenablement le dossier présenté durant la signature du compromis.

Mettre toutes les chances de son côté

Il arrive que même après de nombreuses visites, aucune vente ne se conclue. Pourtant, une vente qui s’éternise décourage les acheteurs potentiels. Il existe quelques astuces pour gagner en temps et en argent lors du processus. Pour une étude de marché efficace, il vaut mieux demander l’avis des experts qui connaissent bien mieux le marché et qui sont plus pragmatiques. Par ailleurs, il faudrait rendre le logement le plus attrayant possible. Pour cela, il faut commencer par l’extérieur : le portail, le jardin, les escaliers … En effet, ce sont les premiers objets que l’on remarque pendant la visite. Il faudrait aussi retirer tout ce qui est trop personnel pour que la maison paraisse neutre. Il sera plus facile pour les acquéreurs de s’imaginer y vivre. Il faudrait également opérer les réparations nécessaires pour que tout marche bien lors des essais. En outre, il faut s’assurer du fonctionnement des prises, des ampoules, du chauffage, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *