entretenir son bateau
Week-end

Trucs et astuces pour entretenir son bateau bien comme il faut

Quels que soient leur taille et leur type, les bateaux doivent tous être bien entretenus pour une navigation optimale. Bonne nouvelle : l’entretien régulier et les petites révisions à faire sont relativement faciles. Pour augmenter la longévité et garder la performance du bateau, voici quelques routines d’entretien à effectuer.

Nettoyer le bateau

La première chose à faire et la plus élémentaire consistent à laver le bateau de façon régulière. Pour un bateau sis en mer, aspergez-le abondamment avec de l’eau douce, après chaque sortie. Cela servira à éliminer les dépôts de sel. Ce dernier étant connu pour désagréger le métal, les attaches ainsi que les autres ferrures. En plus, il peut endommager le gelcoat. Lors du lavage, munissez-vous d’une brosse douce sur un long manche et utilisez un savon marin de bonne qualité. Le savon marin est spécialement conçu pour le gelcoat. Le savon pour voiture est aussi recommandé, et à défaut, utilisez du savon à lessive. Laver le bateau est une étape incontournable pour bien effectuer l’entretien bateau.

Remplacer l’huile

À l’instar des véhicules automobiles, les bateaux ont besoin que leur huile soit changée. La vidange d’huile est nécessaire s’il s’agit d’un moteur hors-bord quatre-temps, d’un moteur in-bord ou d’un moteur semi-hors-bord. La fréquence dépend du modèle. Mais d’une manière générale, il faut changer l’huile après 100 heures de navigation ou une fois par an. Le problème : il n’y a pas de points de vidange spécifiques pour les bateaux. Il faut donc faire la vidange soi-même ou recourir à un détaillant local. Heureusement, cette opération est simple et rapide à condition d’utiliser le matériel requis, à savoir :

  • une pompe d’extraction d’huile pour vider l’huile via le tube de la jauge
  • une clé à huile
  • des chiffons pour l’égouttement
  • un coussin d’absorption à mettre sous le moteur, à côté du filtre à huile, pour se protéger contre les éclaboussures d’huile.

Vérifier l’hélice

La vérification de l’hélice doit se faire de manière obligatoire dans le cas d’un bateau à moteur hors-bord ou semi-hors-bord. Cette action doit être effectuée avant la mise à l’eau.

Étapes de vérification

Lors de l’opération, équipez-vous d’une douille profonde pour ôter l’hélice plusieurs fois au cours de la saison. Cela servira à s’assurer qu’une vieille ligne à pêche ne se soit pas embobinée autour de l’arbre de l’hélice. Auquel cas, faites appel à votre détaillant pour inspecter le carter, car la ligne peut entraîner des fuites. Une fois l’hélice enlevée, examinez-la en détail pour repérer d’éventuels : entailles, bosses, et autres dommages.

Remise en place de l’hélice

Graissez l’arbre de l’hélice pour éviter la corrosion. Puis, remontez l’hélice dans l’ordre dans laquelle vous l’avez enlevée. Pour finir, resserrez bien les écrous puis fixez les languettes de verrouillage sur les écrous.

Bons à savoir

Une peinture abîmée n’est pas alarmant, mais faites-la réparer au cas où elle montre des signes de dommages. En outre, sachez que même une bosse minuscule est susceptible de faire perdre à votre bateau sa puissance et de le faire consommer excessivement de carburant. Pour finir, une hélice abîmée peut émettre des vibrations et exercer trop de tension sur les joints et roulements, ce qui entraînerait encore plus de dégâts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *